Langue: Français
Zermatt. No matter what
 

*Zermatt / Mont Cervin

Dom (4545 m)

Le Dom est une montagne massive et imposante située dans l’axe médian du massif des Mischabel entre le Täschhorn et Lenzspitze. Il est le sommet le plus haut de Suisse situé entièrement sur le territoire suisse et le troisième sommet des Alpes après le Mont-Blanc et le Monte Rosa (pointe de Dufour, Nordend, Zumstein et Signalkuppe). Son ascension est également possible à ski. La première ascension à ski fut d’ailleurs réalisée par le Britannique Sir Arnold Lunn et son guide Joseph Knubel, le premier homme à avoir réussi l’ascension de la face Nord de l’Eiger. 

Origine du nom 
Son nom lui a probablement été donné par le chanoine de Sitten, Joseph Anton Berchtold, le premier à avoir topographié le massif des Mischabel (1833). 

Histoire / légende 
„De tous temps, être le premier à poser le pied sur le fier sommet des Mischabel fut auréolé d’un prestige sans équivalent. Selon la légende, cet honneur n’est pas le fait d’un alpiniste des temps modernes, le Mischabel avait en effet été vaincu depuis fort longtemps. Dans des temps très anciens – alors que personne ne s’intéressait aux journaux intimes – un homme ne craignant ni Dieu ni diable vivait ici. Le téméraire s’était mis en tête de monter au sommet du Mischabel. Ignorant superbement toutes les mises en garde, il se mit bientôt en route, prenant à Saas Fee le chemin de tous les dangers, équipé du strict minimum et d’une gerbe de paille. Agile comme un chamois, il escalada pierriers et falaises, franchissant les crevasses du glacier, s’élevant inexorablement. Au bout de trois jours, il arriva à un endroit où il ne pouvait pas aller plus loin. C’est ici, sur la coupole neigeuse du Dom, qu’il alluma un feu de paille que l’on vit bien au-delà du Saastal et du Mattertal. Ce fut son dernier signe de vie car personne ne le revit jamais.“ (Récit d‘Otto Supersaxo).

Altitude

4545 m

Première ascension

11 septembre 1858

Les premiers à réaliser l'ascension

J. Llewellyn Davies, Johann Zumtaugwald, Johann Kronig, Hieronymous Brantschen




Informations pour les randonneurs

Conseils de randonnée avec vue sur la montagne

Gamsweg (Rothorn paradise – Kumme – arête de Ritzen)

Offres des remontées mécaniques

Tarifs

Informations pour les promeneurs

Infos sur les Peaks

Vue splendide du Rothorn sur le Dom.

Petites promenades

Randonnée Peak Collection

Informations pour les alpinistes

Vallée

Saas-Fee (1803 m)
Randa (1407 m)

Point de départ

Bivouac du Mischabeljoch (3851 m)
Refuge du Dom (2940 m)

Divers itinéraires

La voie normale part de Randa (1407 m) dans le Mattertal par les sentiers de randonnée et des passages sécurisés jusqu’au refuge du Dom (2940 m). C’est après que commence la course de haute montagne. La traversée du glacier du Festig permet d’accéder au Festijoch, où une arête assez difficile mène au sommet. La voie normale se fait cependant par le glacier supérieur, un itinéraire techniquement plus facile mais vraiment dangereux (crevasses sur le glacier). Pour les deux itinéraires, le sommet se rejoint par une arête sommitale étroite et exposée. 

Lieux de restauration / refuges

Refuge du Dom (2940 m)

Avis et conseils de guides  1600 m de dénivelé à parcourir avec une descente très longue sur la morène glissante, en croisant les cordées qui montent au Festijoch. Il y a risque de chutes de pierres dans la descente du Festijoch par le versant Sud. Longue descente au pied d’une barre rocheuse d’où peuvent se détacher d’énormes blocs. Le glacier sur la face Nord est sournois et ses crevasses sont profondes. L’itinéraire passe pour une bonne partie sur ce glacier. Ici aussi, les conditions de neige peuvent être nettement moins bonnes à la descente qu’à la montée. En soi, le Joch ne présente pas de difficulté technique majeure mais une prudence extrême est de rigueur. On ne peut pas se fier à toutes les cordes fixes, certaines sont même assez usées. A la descente, la roche est parfois humide ou mouillée. Dans l’après-midi, la sortie du „mur“ est très glissante, une chute mènerait directement au fond du gouffre. Il est donc chaudement recommandé de chausser les crampons sur le rocher. La partie inférieure du flanc Nord comprend un passage situé sous de grands séracs. Ce passage doit être franchi en silence et aussi rapidement que possible sans s‘arrêter.  


Zermatt Tourismus | Tel +41 27 966 81 00 | info@zermatt.ch