Dom

Le Dom est la plus haute montagne de Suisse présente à 100% sur le territoire helvétique. Ce sommet majestueux fait partie du massif des Mischabels.

description

Altitude
4'545 m

Première ascension
11 septembre 1858

Premiers alpinistes
J. Llewellyn Davies, Johann Zumtaugwald, Johann Kronig, Hieronymous Brantschen

Conseil pour les promeneurs

  • Gornergrat

Conseil pour les randonneurs

  • Gornergrat: chemin Sonnenweg

Dom: conseils pour les alpinistes

  • Guide de montagne indispensable
  • Tour de 2 jours
  • Marche sur glacier sur terrain de haute altitude
  • Difficulté élevée

Le troisième sommet des Alpes
Le Dom est une montagne massive et imposante située dans l’axe médian du massif des Mischabels, entre le Täschhorn et la Lenzspitze. Il représente le sommet le plus haut de Suisse situé entièrement sur le territoire helvétique et le troisième sommet des Alpes, après le Mont Blanc et le Mont Rose (Pointe Dufour, Nordend, Pointe Zumstein et Pointe Gnifetti). Son ascension est également possible à ski. La première ascension à ski fut d’ailleurs accomplie le 18 juillet 1917 par le Britannique Sir Arnold Lunn et son guide Joseph Knubel, le premier homme à avoir gravi de la face nord de l’Eiger.

Origine du nom
Son nom lui a probablement été donné par le chanoine (=Domherr en allemand) de Sion, Joseph Anton Berchtold, le premier à avoir topographié le massif des Mischabels en 1833.

Feu de paille sur le Dom
"De tous temps, être le premier à poser le pied sur le fier sommet des Mischabels représentait le plus grand des honneurs. Selon la légende, cet honneur ne revient pas à un alpiniste des temps modernes; le Mischabel avait en effet été conquis depuis fort longtemps, par un homme qui ne craignait ni Dieu, ni diable, et ce dans des temps très anciens – alors que personne ne s’intéressait aux journaux de bord. Ignorant superbement toutes les mises en garde, il ne démordit pas de son idée de gravir le massif des Mischabels et se mit bientôt en route, prenant à Saas-Fee le chemin de tous les dangers, équipé du strict minimum et d’une gerbe de paille. Agile comme un chamois, il escalada pierriers et falaises, franchissant les crevasses du glacier, s’élevant inexorablement. Au bout de trois jours, il parvint à un endroit d’où il ne pouvait pas aller plus loin. C’est ici, sur la coupole neigeuse du Dom, qu’il alluma un feu de paille que l’on vit bien au-delà des vallées de Saas et de Saint-Nicolas. Ce fut son dernier signe de vie, car personne ne le revit jamais." (Récit d’Otto Supersaxo, écrivain valaisan de Saas-Fee).

Littérature
"Dom & Täschhorn – Krone der Mischabel". Daniel Anker, Caroline Fink, Marco Volken. Ouvrage uniquement disponible en allemand. Editions AS Verlag, ISBN 978-3-9091-1194-7

Map

Indiquez ici votre adresse initiale

Egalement intéressant