Dent Blanche

La forme de la Dent Blanche représente une pyramide géométrique presque régulière, dotée de quatre arêtes. Sur son sommet se dresse une croix métallique datant de 1966.

description

Altitude
4'357 m

Première ascension
18 juillet 1862

Premiers alpinistes
Thomas Stuart Kennedy, William und C. Wigram accompagnés des guides Jean-Baptiste Croz et Johann Kronig, via l’arête sud ("Wandfluhgrat")

Conseils pour les promeneurs

  • Gornergrat
  • Rothorn

Conseils pour les randonneurs

  • Randonnée Rotenboden - Riffelberg
  • Randonnée Zermatt - cabane de Schönbiel
  • Chemin Edelweissweg via Höhbalmen

Dent Blanche: conseils pour les alpinistes

  • Guide de montagne indispensable
  • Tour de 2 jours
  • Conjugue des passages à haute altitude sur roche et sur glace
  • Ascension longue et difficile

La pyramide exigeante
La Dent Blanche est l’un des 4’000 mètres les plus difficiles pour les alpinistes. Avec l’Obergabelhorn et le Zinalrothorn, elle se trouve à l’extrémité sud du Val de Zinal. C’est ici que s’étend la frontière linguistique allemand-français. La Dent Blanche est une vaste pyramide imposante, exempte de glace, dont les quatre arêtes se dressent en direction des quatre points cardinaux. La cabane de la Dent Blanche à 3’507 m est le plus haut refuge CAS de Suisse. Pour y accéder, il convient d’accomplir une longue marche de 1’700 mètres de dénivelé.

Origine du nom
La Dent Blanche a certainement été nommée par erreur, confondue avec la Dent d'Hérens visible de peu d’endroits depuis le Val d’Hérens. Elle n’est pas aussi blanche que son nom l’indique, vu son absence de glace. Sur les vieilles cartes, la Dent Blanche est aussi indiquée à la place de la Dent d’Hérens. Cette confusion est peu étonnante car les premiers cartographes, n’étant pas toujours bien accueillis par les montagnards, effectuaient souvent leurs relevés cartographiques à distance. De plus, la confusion vient également du fait qu’au milieu du XIXe siècle, les habitants du Val d’Hérens inférieur nommaient la montagne Dent Blanche, tandis que ceux de la vallée supérieure la nommaient Dent de Rong ou Dent d’Erins. Il n’existe aujourd’hui pas de nom allemand utilisé pour la Dent Blanche, dénommée historiquement "Steinbockhorn".

Géologie
Le Cervin n’est pas la seule montagne d’origine africaine, la Dent Blanche l’est aussi. Avec les sommets voisins, ils forment la nappe de la Dent Blanche, une faille de la nappe des Alpes orientales que l’on ne retrouve qu’à cet endroit. Elle faisait partie de la plaque africaine et se compose de roches métamorphiques (gneiss et gabbros).

Map

Indiquez ici votre adresse initiale

Egalement intéressant