Bishorn

Le Bishorn compte parmi les sommets de 4’000 mètres les plus faciles des Alpes lorsqu’il est abordé depuis la Cabane de Tracuit, via le flanc ouest.

Le Bishorn et sa silhouette marquante ainsi que son sommet se voient de loin.
Le Bishorn et sa silhouette marquante ainsi que son sommet se voient de loin.

description

Altitude
4'153 m

Première ascension
18 août 1884

Premiers alpinistes
G.S. Barnes, R. Chessyre-Walker, Joseph Imboden, J.M. Chanton

A voir au village

  • Cimetière des alpinistes de Zermatt: pierre tombale d’Eleonore Noll-Hasenclever

Conseils pour les promeneurs

  • Sunnegga
  • Gornergrat
  • Matterhorn glacier paradise

Conseils pour les randonneurs

  • Tronçon du chemin Europaweg depuis Sunnegga

Bishorn: conseils pour les alpinistes

  • Guide de montagne indispensable
  • Tour de 2 jours
  • Marche sur glacier
  • Difficulté moyenne

A proximité du Weisshorn
Le Bishorn se dresse au-dessus de Zinal et forme, avec les Diablons, la frange nord de la couronne de la Dent Blanche. Situé à proximité directe du Weisshorn, c’est une montagne à deux sommets. Du sommet ouest, la vue sur l’arête Weisshorngrat, dont le Bishorn est la prolongation, est impressionnante. L’ascension de la Cabane de Tracuit via le flanc nord-ouest jusqu’à l’arête ouest est l’un des tours les plus faciles des Alpes pour accéder à un 4'000 mètres.

Histoire/Légende
"Le bonheur qu’offre la montagne à ses adeptes est d’une nature à part; on ne peut pas s’y forcer. Il suffit d’avoir connu ce bonheur une fois pour succomber pour toujours à son attirance. La montagne est une telle source d’enrichissement que l’alpiniste ne connaîtra jamais plus la vraie pauvreté!", voici ce que disait Eleonore Noll-Hasenclever (1880-1925) du Bishorn. La célèbre alpiniste allemande est enterrée à Zermatt. Elle a perdu la vie en descendant du Bishorn. Sa tombe se trouve dans le cimetière des alpinistes de Zermatt. Alexander Burgener de Saas-Fee, le guide de montagne le plus célèbre de la Belle Epoque, lui avait enseigné les rudiments de l’alpinisme. Elle comptait à son actif l’ascension de 21 4’000 mètres et huit fois celle du Cervin. Eleonore Noll-Hasenclever a publié plusieurs livres relatant ses expériences en montagne, dont "Die Besteigung des Dôme de Rochefort über die Aiguille de Rochefort und des Mont Mallet" et "In den Saaser Bergen". Ses mémoires ont été publiées en 1932 sous le titre "Den Bergen verfallen".

Littérature
"Erste am Seil", Pionierinnen in Fels und Eis. De Caroline Fink et Karin Steinbach Tarnutzer. Ouvrage uniquement disponible en allemand. Editions Tyrolia Verlag, ISBN 978-3-7022-3252-8

Map

Indiquez ici votre adresse initiale

Egalement intéressant