L'ascension du Cervin

Le Cervin attire des visiteurs du monde entier depuis plus d’un siècle tant par sa beauté admirable que par son passé historique. Pour de nombreux alpinistes, gravir ce sommet est néanmoins un défi et le rêve de toute une vie.

Le Cervin

On peut effectuer l’ascension du Cervin par ses quatre arêtes en été, mais aussi au début de l’automne. La voie normale suisse passe par l’arête du Hörnli. C’est elle qu’ont notamment choisi le 14 juillet 1865 Edward Whymper et Peter Taugwalder père et fils pour la première ascension du Cervin. L’arête du Lion est la voie normale italienne. Les arêtes de Zmutt et de Furggen sont moins souvent empruntées, car elles sont plus difficiles que les voies normales. À 4’003 m, sur l’arête du Hörnli, se trouve la cabane Solvay, un petit bivouac de secours. Elle est équipée d’un téléphone de secours.

 

Les premières ascensions

Ce sommet de quatre mille mètres culminant à 4’478 m a été gravi pour la première fois par une cordée de sept alpinistes. Lors de la descente, les quatre premiers de la cordée (Michel Croz, Douglas Robert Hadow, Charles Hudson et Francis Douglas) firent une chute mortelle sur la face nord. Près de six ans plus tard, Lucy Walker réussit à devenir la première femme à se tenir au sommet. À la différence de la première ascension masculine, la première ascension féminine n’était pas une course au coude à coude avec la cordée italienne, mais avec l’Américaine Meta Brevoort. Lorsque Miss Walker apprit l’arrivée de Brevoort, elle forma vite une équipe et se mit en route pour devenir la première femme à atteindre le sommet du Cervin.

Les informations qui suivent sont censées vous aider à bien préparer votre ascension du Cervin. Il est recommandé vous faire accompagner d’un guide de montagne local.

Erwachsene
2
Kinder
0
Âges des enfants