Zermatt: les marmottes sont réveillées

Zermatt abrite une très forte population de marmottes. Une situation idéale pour les familles qui souhaitent observer ses rongeurs attachants en train de sortir de leur hibernation au printemps. Leurs terriers sont situés près des zones d'habitation, ce qui signifie qu'il suffit juste de marcher un peu pour les observer.

A Zermatt, on dit que les marmottes émergent à la Saint-Joseph, c. à. d. le 19 mars. Cela veut dire que les marmottes sont déjà en partie sortie de leur sommeil, qu'elles partent à la découverte de leur univers printanier et attendent la pousse des premières plantes, herbes et fleurs. Ces dernières semaines, elles se sont extraites de leur nid douillet tapissé d'herbes sèches, construit à l'intérieur d'un terrier avec un vaste réseau de galeries, pour entrevoir à nouveau la lumière éclatante du soleil, mettant ainsi un terme à six mois d'hibernation. En hiver, la température de leur corps descend à 5 degrés Celsius et leur cœur ne bat plus que 20 fois par minute, contre 200 fois en été.

Env. 1000 marmottes ont élu domicile aux alentours du village au pied du Cervin. Leurs très nombreux terriers sont bien visibles depuis les chemins de randonnée. Les spécialistes parlent d'une surpopulation à Zermatt, ce qui signifie qu'il y aurait trop de marmottes. Certaines sont capturées et réimplantées dans d'autres zones. Il y a aussi parfois des tirs de contrôle effectués par les gardes-faune. A l'automne, en période de chasse du gros gibier entre mi-septembre et mi-octobre, ces rongeurs sont également chassés, mais uniquement dans des zones limitées qui ne mettent pas en danger les randonneurs.

Des marmottes peu farouches

Les marmottes étant des animaux rusés, elles ont déplacé leur espace de vie de plus en plus près des zones habitées ou les zones d'habitation se sont rapprochées d'elles. Elles sont ainsi davantage protégées de leurs ennemis naturels comme les renards ou les aigles, qui fuient la présence de l'homme.

La marmotte, également appelée «Murmunda» en dialecte de Zermatt, appartient à la famille des rongeurs. Lorsque la marmotte crie pour avertir sa colonie autour du terrier, on aperçoit ses longues incisives jaunes. L'animal mesure 50 cm de long et possède une queue de 15 cm. Pour pouvoir creuser de longues galeries, la marmotte dispose de pattes avant puissantes, munies de longues griffes.

En Suisse allemand, l'ours désigne le mâle, le chat la femelle et le singe le petit. En patois locale, les petits s’apellent mistigri. Les marmottes ne communiquent pas que par des cris, mais également par des odeurs, grâce à des glandes secrétant un liquide odorant situées sur les joues et dans la région anale.

Des populations à observer

Les marmottes de Zermatt peuvent presque être considérées comme des espèces familières. Elles ont tendance à se concentrer près des téléphériques, des chemins de randonnée, des lignes de chemin de fer et des zones habitées. On peut observer les marmottes, mais il faut éviter de les nourrir. Les chiens doivent être tenus en laisse.

Les marmottes de Zermatt vivent près du Schwarzsee, sur le Gornergrat (Riffelberg, Riffelalp), le Findeln, mais aussi le Hubel (zone de Herbrigg) et avant Furi. Zermatt possède un chemin des marmottes, qui va de Blauherd à Sunnegga en passant par Stellisee (n°8, 1h10). Elles ont également élu domicile près du Bahnweg (chemin ferroviaire) entre Täsch et Zermatt. Ces drôles de petits animaux peuvent également être observés depuis le téléphérique – entre Zermatt et Furi et dans la zone du Schwarzsee. Et à de nombreux autres endroits. En s'asseyant tranquillement, sans bouger, on peut observer la vie en famille devant le terrier.


Egalement intéressant

Trouver les meilleures offres

  • Réservation en 3 minutes seulement
  • Des évaluations véridiques
  • Réservation sûre à 100 %
Météo
Webcams
Plan des pistes
Activités du jour
réserver

Chambre / Appartement 1

Chambre / Appartement 2

Chambre / Appartement 3

Chambre / Appartement 4

Chambre / Appartement 5

+ Chambre / Appartement