Langue: Français
Zermatt. No matter what
 

*Zermatt / Mont Cervin

Tristan français, lever de soleil orange

En choisissant de jouer l“Idylle de Siegfried“ de Richard Wagner et „Le vin herbé“ de Frank Martin, compositeur suisse romand, le Sharoun Ensemble Berlin met deux compositions et deux éminents compositeurs en contraste, pour dérouler le tapis rouge au second, le Suisse moins connu. 

Les deux œuvres sont nées sur le territoire suisse. L’Idylle de Siegfried: un cadeau d’anniversaire que Wagner offrit à sa femme Cosima, son œuvre instrumentale la plus célèbre dont la première eut lieu le 25.12.1870 dans l’escalier de la villa Tribschen près de Lucerne pendant que Cosima Wagner sortait de ses rêves. L’oratorio scénique „Le vin herbé“: la première composition de Frank Martin, lui permit de trouver son langage si particulier. Composée à Genève entre 1938 et 1940, l’expérience de la guerre est essentielle pour comprendre l’œuvre du pacifiste Martin. En 1909, le jeune musicien issu d’une famille calviniste, assiste à une représentation du „Tristan et Isolde“ de Richard Wagner à Genève et en ressort profondément bouleversé. 30 ans plus tard, les hommes au pouvoir du troisième Reich s’approprient la musique de Wagner. En lisant le „Roman de Tristan et Iseut“ publié en 1900 par le l‘écrivain français Joseph Bédier, qui appuie cette légende celte sur des sources très anciennes, Frank Martin se prend d’une passion nouvelle pour le sujet qui lui permit de trouver son langage musical fondé sur l’écriture dodécaphonique tonique. 

Dans sa critique du 7 juin 2002, la Frankfurter Allgemeine Zeitung qualifie l’oratorio profane de Frank Martin de chef-d’œuvre. Il fut présenté pour la première fois à Zurich en 1942 et dans la région germanophone, il est joué environ tous les dix ans.
Le Scharoun Ensemble a monté l’œuvre majeure de „l’intelligent passeur entre culture française et allemande“ (Roman Hinke). Après avoir été absente de la scène durant de nombreuses années, la présentation de Le vin herbé de cette année peut être considérée comme un point fort du calendrier culturel 2010 en Suisse. 
„ Idylle de Tribschen avec chant d'oiseau de Fidi et lever de soleil orange“ et „Le vin herbé“: amour et décadence, la femme de Wagner en pleurs, réinterprétation d’un mythe musical romantique par un compositeur suisse dont Yehudi Menuhin disait que jouer ses œuvres réclamait le même engagement que jouer la Chaconne de Bach. 

10 septembre 2010, 19h30, Pfarrkirche St. Mauritius 

Les interprètes: Scharoun Ensemble Berlin sous la direction de Marcus Creed. Christina Landshamer (soprano), Timothy Robinson (ténor) et le Vocalconsort Berlin. 

Présentation du concert par la musicologue Claire Brawand, 18h30, Grand Hotel Zermatterhof. Entrée libre.

Zermatt Tourismus | Tel +41 27 966 81 00 | info@zermatt.ch