Langue: Français
Zermatt. No matter what
 
Vous êtes ici: _ Home _ fokus _ jasemba_expedition

Le compte rendu de l'expédition

03.11.2009

But atteint!

Le 29 octobre à 14h30, nous nous tenons sur le sommet haut de 7350m du Jasemba. Mais la joie n’est pas vraiment au rendez-vous; le Jasemba n’a pas un seul replat. Un peu comme avec le Cervin, lorsqu’on est parvenu au sommet, on ne se trouve qu’à mi-chemin. Le même soir nous arrivons encore à atteindre notre camp qui se trouve à 6900m et le jour suivant, nous réalisons le reste de la descente. En tout, nous devons faire 25 rappels en nous ancrant à des cônes de déjection de glace, des vires, des coinceurs, un piolet et un segment de bâton téléscopique enterrés sous la neige. Maintenant, nous sommes de retour au camp de base, complètement épuisés mais très contents.

Nous nous sommes mis en route le 25 octobre. Après une marche de 5 heures sur le glacier déchiré de Somna, nous avons atteint le pied de la paroi à 5800m. Le jour suivant, nous avançons rapidement. Un peu d’escalade sur glace et ensuite de la marche dans la neige. Au bord de l’exubérance, nous installons notre tente sur un champignon de neige. Nous nous trouvons à 6500m d’altitude. Nous dormons encordés. Le champignon en neige sur lequel est placée notre tente arracherait le dernier cheveu gris à n’importe quel contrôleur de chantier de la SUVA. Le jour suivant, le terrain devient franchement traître. Des champignons de neige dont la taille varie entre celle d’une voiture et d’un camion séparés par des parois de glace abruptes se mettent en travers de notre route. Quand on grimpe dans la glace, on peut très bien s’assurer avec des vis à glace. Lorsqu’on est dans une neige qui ne repose sur rien on est obligé d’avancer comme un campagnol, sans aucun assurage utile. On se demande quel lien cela peut avoir avec la grimpe, et on a les nerfs à vif car pour un pas en avant, on en fait deux en arrière. Après une avancée journalière de seuls 400 m de dénivelée, nous installons notre biwak à 6900m, passablement épuisés. Une fente dans un champignon de neige laisse tout juste la place nécessaire à notre tente à deux places. On peut bien s’imaginer le confort de la nuit qui s’ensuivit. L’altitude et les efforts des derniers trois jours n’encouragent pas le moral pour la montée au sommet. Une paroi rocheuse de 150 m avec des à-pics suivi de 300m de passage dans la neige exigent le maximum de notre équipe. Grâce à notre esprit d’équipe et à notre motivation, nous y arrivons tout de même.

Avec notre première ascension de la paroi méridionale, le sommet a également été gravi pour la première fois en style alpin.



30.10.2009


Ascension victorieuse de la paroi sud du Jasemba (7350m) invaincue jusqu'à ce jour

Simon et Samuel Anthamatten et Michi Lerjen ont atteint hier 29 octobre 2009 le sommet du Jasemba (7350m) par paroi sud invaincue jusqu'à ce jour. Ils sont partis le lundi 26 octobre 2009. Hier à 14h30 ils se trouvaient au sommet. Ils redescendirent ensuite à 6900 mètres où ils bivouaquèrent encore une nuit. Aujourd'hui ils ont regagné le camp de base. Tous les trois se portent bien. Demain ils repartiront en direction de Namche Bazar et se rendront ensuite dès que possible à Katmandou. Les détails de l'ascension réussie suivront.



25.10.2009

Trop de vent!

Nous avons un temps magnifique, mais à 7000m il y a trop de vent : il souffle à 90 Km/h ! Les prévisions pour les jours prochains semblent néanmoins prometteuses. Le temps devrait rester ensoleillé et sec durant toute la semaine avec une vitesse de vent oscillant entre 30 et 40km/h à 7000m ; entre 50 et 60 Km/h à 7500m. La température est d’environ -17°. Le départ aura peut-être lieu demain, lundi.



19.10.2009

Pas à pas!


Nous avons marché quatre jours pour nous acclimater. A deux reprises, nous avons dormi à 6000m et une fois, sur le sommet (6300m). Il s’agit d’une montagne dont nous ne savons pas le nom, ni même si elle en porte un ou si elle a déjà été gravie. De toute manière cela ne joue aucun rôle. En ce moment, l’essentiel pour nous est de bien nous préparer à l’altitude. Nous sommes redescendus dans le camp de base et nous nous reposons. Pour les prochains jours, on annonce un fort vent. Si tel devait être le cas, nous allons encore attendre un peu.



10.10.2009

Camp de base de Namche Bazar


Après quatre jours de pluie, nous avons maintenant atteint le camp de base. Comme les Sherpas avaient construit le camp à trop basse altitude, nous avons dû le démonter et le reconstruire à 5200m. En ce moment, il y a 30 cm de neige, ce qui ne simplifie pas la chose. Mais nous sommes motivés et la vue du Jasemba nous ravit. C’est une montagne de rêve ! La voie que nous prévoyons prendre semble faisable - du moins lorsqu’on la regarde depuis le bas. Les prochains jours seront consacrés à notre acclimatation et à l’étude de la descente. Car au cas où nous ne réussirions pas à atteindre le sommet, il nous faudra bien trouver le moyen de redescendre. La météo est bonne et devrait le rester ces prochains jours. Les conditions sont favorables.



06.10.2009

Autour d’un thé au lait et d’un steak de yak

Le 30 septembre, notre équipe se mit en route pour l’aventure. Dix heures de vol plus tard, nous arrivâmes à Katmandou quelque peu épuisés. Nous devions y subir un petit choc culturel: il y règne un chaos sans nom et pourtant, les choses fonctionnent. Après deux jours à Katmandou et passablement de bureaucratie, nous fûmes heureux de pouvoir nous rendre à Lukla par les airs. Malgré la pluie, les pilotes se dirigèrent vers la minuscule piste d’aviation. Au bout de 5 heures de marche, nous atteignîmes Namche Bazar, le Zermatt de l’Himalaya, à 3440 mètres d’altitude. Après un jour de repos agrémenté de steak de yak et de thé au lait, nous nous sommes remis en route ; nous estimons pouvoir atteindre le camp de base en 4 à 5 étapes journalières. Nous sommes impatients de découvrir enfin le Jasemba. Ce n’est que lorsque nous l’aurons devant nous que nous pourrons dire avec précision ce qui nous attend.


Les frères Simon et Samuel Anthamatten avec leur ami Michi Lerjen

Namche Bazar ; à l’arrière-plan, l‘Ama Dablam

Tambours de prière à Namche Bazar

Michi, Samuel, Simon

Botnad Stupa à Katmandu

En route pour Namche Bazar
Zermatt Tourismus | Tel +41 27 966 81 00 | info@zermatt.ch