La nature joue avec le théâtre

En juillet et août 2017, le festival Open Air Zermatt affiche la première représentation de "Roméo et Juliette au Gornergrat" à 2.600 mètres d'altitude sur le Riffelberg. Livia Anne Richard, qui a écrit la pièce, mise en scène une matière universelle dans laquelle le Cervin et la nature jouent un rôle essentiel. La réalisatrice parle de la mise en scène et des particularités de la nature comme compagne au Gornergrat.

Dans "Roméo et Juliette au Gornergrat" il s'agit d'une histoire d'amour. Est-ce qu'une histoire d'amour est adaptée à cette nature rude du Gornergrat?
Je ne ressens pas cette nature du Gornergrat comme rude, mais plutôt comme originale, archaïque et immaculée. Car les grands thèmes universels de l'existence humaine se retrouvent en montant jusque-là: la naissance, l'amour, la mort, la liberté, l'amitié, la haine. Ils vibrent très fortement là-haut. Ce sont des thèmes que l'on comprend partout, dans le monde entier. Au Riffelberg, rien de superficiel ne se passe ici. La nature a une profondeur. Voilà pourquoi l'histoire doit également avoir une profondeur. 

Alors vous en tant qu'auteure, vous partez du principe que l'expérience théâtrale devienne expérience encore plus profonde grâce à la nature imposante?
Le théâtre et la nature génèrent ensemble une histoire qui touche à un niveau plus profond que celui possible dans une salle de théâtre. Le théâtre en salle est créé par la main de l'homme. Cette nature ici – tout dépend de ce que l'on croit– est créé par la main de Dieu. Ici, il y a un ordre divin, auquel on doit se soumettre. Les actes et la nature se touchent très directement, ils vont droit au coeur.

Une substance classique en est à la base, Roméo et Juliette. Mais vous avez réécrit cette histoire. Quelles sont les pierres angulaires de cette nouvelle histoire?
Le modèle est "Roméo et Juliette au village" de Gottfried Keller. En fait, je voulais dramatiser cette histoire au plus près dans le cas du Riffelberg. Il s'agit en effet d'une nouvelle, écrite sous forme de prose. Cela signifie qu'en tant qu'auteure, vous devez écrire des dialogues, il est nécessaire de les condenser. Au fil du temps cependant, le monde vaste et la clairvoyance de la montagne se sont mis "en travers" de ma vision. J'ai remarqué que le déroulement de cette histoire pouvait être différent là-haut. Car en effet, nous ne sommes pas "au village". Nous sommes "à la montagne". Cela ne s'ouvre que si l'on abandonne ses œillères. Mais je ne veux pas trop en dévoiler à ce sujet.

En travaillant, vous avez en permanence le Cervin devant les yeux. Pourquoi cette montagne fascine tant?
Je crois que la fascination du Cervin vient du fait que cette montagne est ce que nous voulons tous être: indépendante, forte, une Trinité en elle-même unificatrice. Cette Trinité est symbolisée par la forme en triangle de la montagne. Ce Trinité se répète partout dans les religions. Le Cervin en est le symbole. Il ne doit s'adosser nulle-part, il n'y a ni homme ni femme à côté de lui. Il est seul,  tel un roc dans la tempête.  Il incarne la souveraineté. Cette autonomie, nous les êtres humains aimerions également l'incarner. Chacun de nous aimerait être fort et autonome et ne répondre que pour soi-même. Le Cervin est mondialement célèbre parce qu'il est là si seul.

Celui qui est assis à la tribune, ne voit pas seulement l'action théâtrale. À la montagne, il y a une action également en raison du temps et des nuages. Est-ce que cela dérange l'action théâtrale?
Selon mes expériences avec le théâtre en plein air en général et plus particulièrement sur le Riffelberg, c'est toujours d'une manière miraculeuse que le temps participe à l'action. Imaginons par exemple une scène de baiser. Alors remonte en même temps le brouillard depuis la vallée. Cela suggère clairement que l'ambiance n'est pas non plus au beau fixe ici. Mais il pourrait également arriver qu'au moment du baiser, le soleil perce à travers les nuages. Cela renforce la situation romantique. Le temps peut donc renforcer l'ambiance ou agir de manière diamétralement opposée sur l'ambiance de l'action, ce qui donne un élément de contraste marqué incroyable.

Vous avez choisi un sujet qui a plus de 150 ans. Ce thème de l'amour interdit ne reste-il pas encore aujourd'hui un sujet d'actualité?
J'en suis toujours étonnée! Vous ne devez pas voyager en Inde pour voir la logique de castes, dans laquelle il est prescrit, avec qui vous pouvez vous marier. Je connais de nombreux exemples, même de ma propre vie où des situations délicates se présentent, lorsqu'un enfant présente leur partenaire à domicile et que celui-ci n'est pas accepté par les parents. Les parents ont encore leur mot à dire, que ce soit légitime ou non, reste à définir. Le dilemme de Roméo et Juliette est aussi intemporel que l'amour en soit.

L'auteure
Livia Anne Richard écrit et met en scène régulièrement des représentations théâtrales sur le Gurten près de Berne. En 2015, a été réalisé pour la première fois sur le Riffelberg au Gornergrat le théâtre en plein-air "The Matterhorn Story". Livia Anne Richard a écrit et mis en scène la pièce, qui a été montrée à 23'300 personnes à 2'600 mètres d'altitude. La pièce relatant la première ascension du Cervin en 1865 est l'un des plus grands succès des productions de théâtre en plein air en Suisse.

En juillet et août 2017, la pièce "Roméo et Juliette aun Gornergrat" écrite par Livia Anne Richard sera présentée. 30 acteurs et un pyro-artiste répètent depuis des semaines. La pré-vente a pris un très bon départ.

 

Informationen sur "Roméo et Juliette au Gornergrat"
Pauschale Billets de théâtre et hébergement