Gianni, essayeur de skis

Chez GIANNI CABASSI, au centre de tests de skis du Trockener Steg, 1'000 paires de skis peuvent être testés. Gianni les a tous, du ski de carving au ski hors piste à rockers.

TEXTE MARIO WITTENWILER
PHOTOS DAVID BIRRI 

"Les mordus de ski arrivent bientôt", se réjouit Gianni Cabassi. Avec son collègue Simon Kronig, le moniteur de sports d’hiver dirige le centre de tests de skis de Zermatt, situé au Trockener Steg, à 2’939 mètres d’altitude. Du 14 octobre jusqu’au 3 décembre 2017, on peut y essayer 1'000 paires de skis de 14 marques différentes, de A comme Atomic à V comme Völkl. Des skis pour la neige fraîche, pour le carving ou le hors piste. Au centre de tests, les fans de skis sont entre eux. "Et ceux qui vont skier sur le glacier ont pratiquement les pistes pour eux tout seuls", indique Gianni, énumérant les avantages du test de pré-saison.

 

Skitest - Matterhorn
Dans le décor majestueux de la célèbre montagne, le plaisir de tester des skis est multiplié par deux.© David Birri

 

Zermatt est le paradis du ski avec un enneigement garanti 365 jours par an. En hiver, les skieurs peuvent s’adonner aux plaisirs de la glisse sur 360 kilomètres de pistes à Zermatt et chez nos voisins italiens. Même l’été, les amateurs profitent encore de 21 kilomètres de pistes sur le glacier, côté suisse. Au fil de l’automne, le domaine s’élargit de jour en jour. La remontée du glacier de Furggsattel est ouverte dès le mois d’octobre.

 

Skitest - Gianni Cabassi Skibindung
Gianni Cabassi contrôle des fixations.© David Birri

 

En quelques gestes précis, Gianni Cabassi règle une fixation à l’aide d’un tournevis. L’idée est de faire tester aux visiteurs trois à quatre paires de skis différents par jour. Naturellement, le nombre varie selon les personnes. "Certains vont venir chercher des skis le matin et on ne les reverra plus de la journée, tandis que d’autres vont changer de skis jusqu’à six fois en un seul jour", raconte Gianni Cabassi. "Les jours de forte fréquentation, il nous arrive de servir 700 personnes, ce qui fait plus de 2’000 changements de skis par jour." La plupart des clients savent déjà quel modèle de ski ils veulent tester. En général, ils sont assez conservateurs. Ainsi, les skis de slalom et de slalom géant, avec lesquels on peut dessiner de belles courbes, demeurent les plus demandés. 

 

Skitest - Skibindung
La fixation est réglée à la main.© David Birri

 

"Il y a un parcours idéal pour le carving au télésiège du glacier de Furggsattel. La piste est très large, avec une pente régulière", révèle Gianni Cabassi. Parfois, il parvient, à force d’arguments, à donner envie à un client d’essayer un ski un peu plus large. Car plus un ski est large, meilleure est la portance en neige profonde. "Et ils nous les rapportent presque tous avec un sourire tout aussi large", affirme le spécialiste. La plupart des fabricants de skis propose aujourd’hui des skis hors piste à côté des skis de carving classiques. C’est notamment le cas de la société vaudoise Movement. Pour le ski hors piste en neige profonde, Movement distingue entre différents modèles selon la largeur: All Mountain, Freeride et Backcountry. Ces derniers sont presque aussi larges que des skis nautiques et possèdent des spatules et des talons ronds appelés rockers, qui permettent pour ainsi dire de surfer sur la neige. Ce sont des modèles comme ceux-ci qui ont remis le ski à la mode ces dernières années.

De nombreux adeptes du snowboard sont eux aussi remontés sur deux planches grâce au large ski hors piste qui procure la même sensation de "surfer sur la neige". Les pistes du Petit Cervin offrent sur plusieurs tronçons la possibilité de surfer dans la poudreuse. "Mais pour skier hors des pistes, l’équipement complet avec balise, sonde et pelle, est obligatoire", insiste Gianni Cabassi.

 

© Schweizer Illustrierte
Text und Bilder basieren auf der Schweizer Illustrierten-Beilage vom 04. November 2016.