VTT

Randonnée VTT du jardin du glacier (Nr. 24)

Le randonnée VTT du jardin du glacier est l’itinéraire idéal pour les personnes débutantes et celles qui souhaitent explorer les environs du village. Ce n’est ici en effet pas l’expérience technique qui se trouve au premier plan, mais plutôt la découverte en vélo.

  • Type VTT
  • Difficulté Facile
  • Durée 2,10 h
  • Distance 15,8 km
  • Montée 536 m
  • Descente 536 m
  • Point le plus bas 1600 m
  • Point le plus haut 2091 m

Description

De Zermatt, prenez la Moosstrasse en direction de Furi. À la hauteur de Schweigmatten, le chemin de gravier bifurque vers le Jardin du glacier (Gletschergarten). Le chemin se raidit peu à peu et le dénivelé s’intensifie. Arrivé en haut, au Jardin du glacier, ne manquer pas de faire une pause. Si vous avez encore un peu de puissance, vous continuez à pédaler jusqu'au ‘Gletschertor’ admirer la nature sauvage au pied du glacier du Gorner.

Redescendez ensuite vers Furi en passant sur le pont suspendu. De là, retournez à Zermatt via le Moos-Trail.

  • On peut aussi faire cet itinéraire en e-bike.

Zermatt - Furi - Schweigmatten - jardin des glaciers - front du glacier - pont suspendu- Furi - Zermatt

Nos recommandations:

  • VTT irréprochable sur le plan technique
  • casque, gants et sonnette
  • kit de réparation en cas de défauts
  • vêtements adéquats, selon la météo (indispensable: protection contre la pluie)
  • boisson et en-cas

Dans le Jardin du glacier, vous trouverez un coin barbecue et une aire de jeux dans la forêt. Le Circuit du Jardin du glacier (Gletschergarten-Loop) est donc idéal pour les excursions en famille.

 

Informations complémentaires et conseils au guichet d'informations, sur la place de la gare.

  • Il est conseillé de porter des gants et un casque, car les têtes intelligentes se protègent.
  • Suivre uniquement les sentiers et routes VTT balisés ainsi que les panneaux dédiés. Toujours refermer derrière soi les barrières et les enclos.
  • Respecter les randonneurs ainsi que la faune et la flore. Les randonneurs ont en principe la priorité.
  • Bien évaluer sa condition physique et ses capacités, car certains itinéraires mènent jusqu'à 3'000 mètres d'altitude.
  • Emprunter les différents itinéraires proposés relève de la responsabilité du randonneur.