VTT

Randonnée VTT Stafel - Schönbielhütte (Nr. 26)

La cabane de Schönbiel (Schönbielhütte) est le point de départ populaire de diverses excursions en montagne dans les environs. On peut s’y rendre facilement à pied, mais aussi en vélo. La vue depuis la cabane sur la face nord du Cervin est impressionnante.

  • Type VTT
  • Difficulté Difficile
  • Durée 1,40 h
  • Distance 6,3 km
  • Montée 518 m
  • Descente 22 m
  • Point le plus bas 2199 m
  • Point le plus haut 2694 m

Description

Depuis Stafelalp, un chemin de gravier mène à une centrale électrique. Le chemin bifurque sur la gauche et se rétrécit alors rapidement. Le paysage se transforme lui aussi: les arbres cèdent la place à un paysage désert. Sur la moraine du glacier de Zmutt, le sentier de VTT descend jusqu’à la cabane de Schönbiel. Ce tronçon est facile à descendre. Il mène ensuite au dernier tronçon de l’itinéraire. Celui-ci est si raide qu’il vaut mieux laisser son VTT (au dépôt de VTT) pour monter à pied jusqu’à la cabane.

Il existe deux possibilités pour aller à Stafel: soit on y monte depuis le village ou Furi, soit on prend le Matterhorn-Express jusqu’au lac Schwarzsee pour descendre ensuite le chemin de gravier jusqu’à Stafelalp.

  • On peut aussi faire cet itinéraire en e-bike

Stafel - Schönbielhütte

Variante 1: Zermatt - Furi - Stafelalp - Schönbielhütte
Variante 2: Schwarzsee - Stafelalp -Schönbielhütte

Nos recommandations:

  • VTT irréprochable sur le plan technique
  • casque, gants et sonnette
  • kit de réparation en cas de défauts
  • vêtements adéquats, selon la météo (indispensable: protection contre la pluie)
  • boisson et en-cas

Informations complémentaires et conseils au guichet d'informations, sur la place de la gare.

  • Il est conseillé de porter des gants et un casque, car les têtes intelligentes se protègent.
  • Suivre uniquement les sentiers et routes VTT balisés ainsi que les panneaux dédiés. Toujours refermer derrière soi les barrières et les enclos.
  • Respecter les randonneurs ainsi que la faune et la flore. Les randonneurs ont en principe la priorité.
  • Bien évaluer sa condition physique et ses capacités, car certains itinéraires mènent jusqu'à 3'000 mètres d'altitude.
  • Emprunter les différents itinéraires proposés relève de la responsabilité du randonneur.