VTT

Itinéraire VTT Hohtälli (Nr. 27)

Ce trail s’adresse aussi bien aux vététistes classiques qu’aux e-bikers. La majeure partie de l’ascension se fait en remontée mécanique, mais pour atteindre le point culminant de ce parcours – le Hohtälli –, il faudra monter de ses propres forces.

  • Type VTT
  • Difficulté Facile
  • Durée 1,40 h
  • Distance 12,8 km
  • Montée 350 m
  • Descente 1613 m
  • Point le plus bas 1867 m
  • Point le plus haut 3286 m

Description

La majeure partie de l’ascension se fait d’abord avec le Gornergrat Bahn. Une fois arrivé sur le Gornergrat, suivre la petite route qui passe devant la station de montagne Gifthittli et le lac Gornergratsee, puis monter en direction du Hohtälli (là où la piste de ski passe en hiver). Après trois kilomètres environ, on a déjà grimpé près de 350 mètres d’altitude et atteint le point de départ de la descente: alors que ce sont les skieurs qui dévalent ici la piste en hiver, en été, ce trail emmène les vététistes à Breitboden.

À partir de Breitboden, le chemin de gravier mène à Riffelalp, puis à Furi.

Gornergrat - Obere Kelle - Hohtälli - Breitboden - Riffelalp - Furi

Nos recommandations:

  • VTT irréprochable sur le plan technique
  • casque, gants et sonnette
  • kit de réparation en cas de défauts
  • vêtements adéquats, selon la météo (indispensable: protection contre la pluie)
  • boisson et en-cas

Il est recommandé d'aller jusqu'au point le plus haut de cet circuit - la station de montagne Hohtälli. Parce qu'ici tout est un peu plus proche, plus tangible. Ceux qui ont atteint ce point ont une vue exclusive sur les montagnes de Zermatt. On y trouve des photos qu'on ne voit pas tous les jours.

 

Informations complémentaires et conseils au guichet d'informations, sur la place de la gare.

  • Il est conseillé de porter des gants et un casque, car les têtes intelligentes se protègent.
  • Suivre uniquement les sentiers et routes VTT balisés ainsi que les panneaux dédiés. Toujours refermer derrière soi les barrières et les enclos.
  • Respecter les randonneurs ainsi que la faune et la flore. Les randonneurs ont en principe la priorité.
  • Bien évaluer sa condition physique et ses capacités, car certains itinéraires mènent jusqu'à 3'000 mètres d'altitude.
  • Emprunter les différents itinéraires proposés relève de la responsabilité du randonneur.