Expérience vécue: vol d'altitude en direction du paradis des neiges

Soudain, le Mont Rose, lointain, semble à portée de main: à bord de l'hélicoptère d'Air Zermatt, les freeriders sont transportés en un clin d’œil sur l'impressionnant sommet. Au cœur d'une nature idyllique, les skieurs passionnés peuvent dévaler les pentes intactes et les glaciers imposants pour rejoindre Zermatt. Le vol en hélicoptère s'avère l'expérience ultime de toute aventure à skis: dans ce paradis des neiges, les pros des lattes se muent en rois volants de la poudre.

de  Mathias Haehl

Mont Rose, l'appel de la montagne! Le plus beau moment est celui où l'on descend de l'hélicoptère d'Air Zermatt, entièrement équipé, après un essor grandiose, ivre de joie à la perspective de dévaler les étendues immaculées. Notre petit groupe composé de fans de ski s'accroupit dans la neige fraîche et intacte, tous se masquent le visage à l'aide de leurs gants. Un audacieux filme et photographie la scène malgré le vent et le bruit, pendant que les guides de montagne vident l'hélibox de ses skis et de ses bâtons. Ensuite, les pales du rotor vrombissent une dernière fois, et l'hélicoptère décolle en décrivant un cercle élégant dans le ciel. La neige tourbillonnante coupe le souffle des skieurs pour un moment, recouvrant leur visage de cristaux rafraîchissants. La poudre souple tourbillonne autour de nos narines. Des moments de pur bonheur.

L'homme savoure la nature

Respirer profondément, faire le plein d'adrénaline... et savourer l'instant. Une fois l'hélicoptère parti, le silence reprend possession des lieux. Le soleil nous sourit d'en haut, le ciel bleu s'étend à perte de vue, uniquement maculé par la tache rouge de l'hélicoptère flottant dans l'air. Les gros jets, points argentés dans cette immensité bleue, et leur fumée blanche nous rappellent le vaste monde chaotique dans lequel nous vivons. Mais ce monde est bien loin de nous. Nous nous trouvons dans un autre univers, que d'autres lois régissent: l'homme savoure la nature indomptable. En tant que freerider, on se sent insignifiant face à ces imposantes montagnes hivernales.

Pourtant, notre monde est un univers que l'on embrasse avec plaisir. Nous nous trouvons sur la piste d'atterrissage à une altitude de 4'200 m. La Pointe Dufour, au cœur du majestueux massif du Mont Rose, s'élève dans notre dos à 4'634 m. En contrebas, de vastes étendues de neige et de glace nous attirent. Un univers alpin fascinant domine l'atmosphère, une descente longue de 16 km, affichant un dénivelé de 2'500 m) s'offre à nous, passant par Furi, à 1'867 m, avant de rejoindre Zermatt (1'620 m). Une fois arrivés, nous nous accordons un apéro ainsi qu'une nuit reposante dans le plus beau village de montagne du Valais.

Un rêve de longue date

"J'en rêve depuis des années", déclare l'une des freeriders après ses premiers virages. Elle a effectivement poussé des cris de joie avant de s'élancer, un large sourire aux lèvres, à travers les bosses ouatées. Le début d'une expérience addictive. Ses cheveux ondulent sous son casque lorsqu'elle suit, enthousiaste, le guide de montagne. Les skieurs expérimentés tracent leurs virages, les uns derrière les autres, en ligne parfaite défilant derrière le guide prudent.

Cette activité freeride prend des allures de ralenti, la longue descente semble tout droit sortie d'un rêve: une danse à un rythme étouffé. Nous dévalons vers la vallée en parfaite harmonie. Nous longeons, sur notre gauche, la cabane CAS du Mont Rose, étincelante dans la lumière, et traversons le glacier du Gorner, le deuxième des Alpes en termes de taille. Nous sommes encerclés par un magnifique spectacle, couronné par de somptueux sommets réunissant, au total, 38 quatre mille mètres.

Nous sommes les rois de la neige. Enchantés par le vol en hélicoptère en direction du paradis des neiges. Enchantés par la sérénité des lieux. Nous ne faisons qu’un avec la montagne, avec la neige, avec le ciel. Nous avons baisé les pieds du Mont Rose, également appelé le roi des Alpes. Le trajet confortable en hélicoptère nous a permis de vivre cette expérience incroyable.

Snowboarder sur l'Alphubel

Bilan? "Rêve exaucé – j'aimerais tant recommencer", déclare un freerider rayonnant, alors qu'il trinque au restaurant Furri avec les autres skieurs ravis. La fraîcheur de la Dôle Blanche se révèle savoureuse, les skieurs se lient d'amitié. Les nouveaux plans sont déjà en train d’être échafaudés: "La prochaine fois, j'aimerais le refaire à snowboard!" Mais le guide de montagne nous explique qu'il est interdit de dévaler le Mont Rose à snowboard. Mais qu'en serait-il d'une autre excursion? Air Zermatt propose aussi, entre autres, des vols sur l'Alphubeljoch (3'782 m), avec descente en direction de Täschalp. Et l'apogée de cette expérience dans la poudreuse: le roi des Alpes reste constamment en ligne de mire. Quelle vue idyllique, oh, mon beau Mont Rose!

Informations

Inscription une semaine à l'avance, également possible à la dernière minute.
4 à 7 personnes par guide et hélicoptère.

Alpin Center Zermatt
Bahnhofstr. 58
3920 Zermatt
Tel. +41 (0) 27 966 24 60

Sont compris: vol, briefing et guide, ainsi que la location d'un baudrier et d'un appareil de recherche en avalanche. La conclusion d'une assurance est du ressort du participant.
Le Mont Rose s'adresse uniquement aux skieurs, les snowboardeurs sont également les bienvenus sur l'Alphubel.