Langue: Français
Zermatt. No matter what
 

*News / Manifestations

Vous êtes ici: _ Home _ News / Manifestations _ Presscorner _ Histoires de Zermatt

L’été à Zermatt est plein de sonorités folkloriques

S’accorder le temps d’observer de près le jeu de la core des Alpes et des petits accordéons. Ecouter les musiciens ambulants en plein air et goûter à la musique. Voici de quoi est fait l’été folklorique de Zermatt. Les formations les plus variées jouent pendant dix semaines. Voilà qui représente la tradition, les coutumes suisses vécues et la joie de vivre à l’état pur.

La core des Alpes, le petit accordéon schwyzois, la contrebasse. Tels sont les instruments connus du folklore suisse. Cet été aussi, les formations les plus diverses se produisent à Zermatt. On peut y être surpris en tout lieu par leur sonorités car les musiciens choisissent eux-mêmes l’emplacement et l’horaire de leurs récréations musicales ; du levé du jour à la tombée de la nuit. Se faisant sans doute l’interprète de tous les musiciens ambulants qui participent à la création de l’été folklorique de Zermatt, un joueur de core des Alpes se trouvant à côté d’un petit podium en bois sur la place de la gare à Zermatt, de déclarer : « Pour nous, c’est un moment de satisfaction intense que de pouvoir nous produire au pied de la montagne la plus célèbre au monde. » Et d’ajouter en souriant : « Il est également plaisant de constater combien notre musique réjouit les touristes. Nous nous sommes déjà demandés dans combien d’albums de photos dans le monde nous pouvions bien être présents. » Après avoir brièvement expliqué à un visiteur comment fonctionne sa corne des Alpes, il porte de nouveau l’instrument de la Suisse primitive à ses lèvres. En arrière-plan, les flashes des caméras numériques des visiteurs de Suisse, d’Allemagne, du Japon crépitent.

Musique folklorique suisse vivante
Jasmin Scherrer, responsable au sein de Zermatt Tourisme de l’animation pour les visiteurs, d’indiquer : « Avec ces sonorités folkloriques nous voulons montrer à nos visiteurs combien la musique folklorique suisse est vivante, riche et variée ». Elle coordonne les sessions des dix formations de musiciens ambulants qui se produisent à Zermatt chaque été. Elles viennent de toutes les régions de Suisse, et depuis sept ans, se relayent sans cesse. Jasmin Scherrer, qui se réjouit de toutes les demandes reçues de formations qui souhaiteraient se produire à Zermatt d’indiquer : « C’est le mélange des genres musicaux qui fait la différence. C’est ainsi que, par exemple, fin juillet 2012, le groupe « Edelweiss » fera son apparition. Parmi ses instruments figurent également, à côté de la corne des Alpes et du petit accordéon schwyzois, le « Buechel », instrument à vent originaire de Suisse centrale, proche de la corne des Alpes, sur lequel il est toutefois plus difficile de jouer. Contrairement au cor des Alpes, le « Buechel » n’est pas allongé, mais plié en trois tubes parallèles reliés à la base par un coude et n’a qu’une longueur de 90 cm. A celui qui n’a encore jamais vu de près un « Buechel », Zermatt offre la possibilité de voir cet instrument ainsi que d’engager la conversation avec les musiciens.

Egalement le quintette Berna-Grischa jouant de la musique « Ländler » se produit cet été. Cette formation joue avec une instrumentation typique des Grisons faisant intervenir deux clarinettes, deux petits accordéons schwyzois et une contrebasse. Cela continue avec entrain pour un pot-pourri de musique folklorique suisse. Les « joueurs de cor des Alpes du Hüsliriet » sont originaires d’Uster et avaient déjà participé, au Gornergrat, au grand concert de cors des Alpes en 2009, lorsque, au total, 366 musiciens se produisirent devant le décor du Mont Cervin avec leurs cors des Alpes en bois de sapin, accordés en mi et long de 3,8 mètres. Ceux-ci produisent un son plus doux que les habituels cors Fis, dont la longueur est normalement à 3,4 m.

De la musique dans tout le village et en montagne
Les formations participant à l’été du folklore de Zermatt se produisent en plein air : sur les places à proximité de la gare, de l’église, de la poste, au niveau de la plate-forme d’observation du Chemin de fer du Gornergrat (3100 mètres) ou à Sunnegga (2288 m). Les formations décident spontanément de l’heure et de l’endroit où elles entendent se produisent – chaque jour à partir d’env. 9 heures du matin et cela jusqu’au soir. La rencontre fortuite avec une formation, quelque part sur un alpage, n’aura donc pas lieu de prendre les amateurs de musique au dépourvu.
Festival du folklore et lieux où l’on joue de la musique folklorique
Mais Zermatt propose bien plus encore : chaque année, à la mi-août, se tient le festival du folklore. En 2012, ce sera sa 44ème édition. A cette occasion, 1200 actifs viennent à Zermatt pour célébrer la musique et la tradition. Les nombreux spectateurs qui font chaque fois le voyage goûtent au spectacle donné par des lanceurs de drapeau, des musiciens, des femmes et des hommes en costume folklorique, des joueurs de « Talerschwingen ».

Lors des soirées de folklore à Zermatt, du 18 au 25 juillet, on peut par ailleurs entendre des harmonies de la société de musique Matterhorn Zermatt. A Täsch, sur la place de l’église, lors des soirées du folklore (les jeudis, du 19 juillet au 16 août), on peut voir des spectacles folkloriques et écouter des interprétations musicales de différentes associations villageoises.

Des hôteliers anciennement établis à Zermatt proposent bien plus encore : en été et en hiver, dans le « Schwyzer Stübli » de l’Hôtel Schweizerhof, chaque semaine se produit une autre formation de joueurs d’accordéons schwyzois de grande qualité, originaire de toute la Suisse. A l’hôtel Continental, les hôteliers se regroupent pour former eux-mêmes une formation de joueurs d’accordéon schwyzois du nom de « Nid zem lose » (Inaudible) : en été, selon les circonstances, car un membre de la formation est guide de montagne et, à ce titre, fréquemment en course ; en hiver, toujours le dimanche soir, pour l’apéritif, entre 18 et 19h30. Fait partie de l’équipée : l’hôtelier Paul Kronig, son frère Josef, Henry Willi, ainsi que Mirja, la femme de l’hôtelier, à la contrebasse.

Celui qui recherche une aventure purement montagnarde, avec panorama des Alpes, levée ou coucher de soleil, qu’il se rende au Refuge-hôtel du Trift (2337 m). La randonnée en montagne, raide sur une partie du parcours, dure deux bonnes heures et conduit à franchir un dénivelé de 700 mètres. Mais cela en vaut la peine : que celui qui souhaite connaître les environs veuille bien interroger l’hôtelier et guide Hugo Biner – il explique les montagnes et le monde alpestre en dialecte de Zermatt. Et puis soudain, selon les circonstances qui se présentent, il sort son cor des Alpes et donne une sérénade.

Schwyzerörgeli

Glockenspiel Burgener

Les Büchel, instruments de la Suisse centrale, joués par Flavian, Annamarie et Ramon Imlig. (Photo: Franz Bühler)

Zermatt Tourismus | Tel +41 27 966 81 00 | info@zermatt.ch