Langue: Français
Zermatt. No matter what
 

*News / Manifestations

Vous êtes ici: _ Home _ News / Manifestations _ Presscorner _ Histoires de Zermatt

Chèvres à col noir: les stars noires et blanches de l’été

17.07.2013

Les chèvres attirent de façon magique. Particulièrement les chèvres à col noir qui traversent chaque été matin et soir la Bahnhofstrasse de Zermatt. Elles sont les chèvres les plus photographiées du monde. Mais qui sont ces chèvres à l’apparence rustique?

Les chèvres ont, pour les uns, quelque chose de magique, et, pour les autres, quelque chose de démoniaque. Ceci n’est pas étonnant car le diable est représenté dans de nombreuses illustrations et sculptures en histoire de l’art par un bouc: des sabots en guise de pieds, des pattes de chèvres ainsi que des cornes. Les pupilles rectangulaires des chèvres irritent. Elles ne ressemblent guère à des créatures terrestres.

Pourtant, les chèvres sont des animaux simples. Mais très particuliers. Comme le définit le chevrier zermattois Kurt Tschop: «Le caractère en soi des chèvres est assez spécial: elles sont rusées, curieuses, sélectives dans leur nourriture et têtues.» Puis il ajoute: «Les chèvres à col noir, pour leur part, sont encore plus archaïques que les laitières comme la race de chèvres Saanen.» Elles sont plus maniables, plus câlines. Les chèvres à col noir sont, en revanche, farouches, presque (tout) autant que les chamois et les bouquetins. Aussitôt dit, il crie à l’un de ses jeunes chevriers: «S’il te plaît, fais descendre les chèvres du rocher.» Il explique alors: «Si nous n’allons pas immédiatement les chercher, nous devrons escalader», dit-il en riant et en indiquant les parois rocheuses abruptes au-dessus du quartier Spiss à Zermatt.

Des gourmets en déplacement
Trois enfants spécifiques âgés d’une douzaine d’années accompagnent les chèvres à col noir zermattoises dans leur promenade à travers Zermatt. Cette semaine, ce sont trois garçons originaires de Zermatt: Aron Arnold (13), Dario Bumann (12) et Matthias Kuonen (12). Chaque semaine se succèdent d’autres enfants, quatre jeunes filles sont également présentes dans le groupe comptant au total 23 chevriers. Ils mènent les 33 chèvres à travers la Bahnhofstrasse de Zermatt et veillent sur celles-ci pendant la journée dans la prairie alpine située au-dessus du quartier Spiss à Zermatt, non loin de l’héliport.

Le travail de Pierre le Chevrier et de Heidi est exigeant car les enfants accompagnant Kurt Tschop ont toujours beaucoup à faire. Les chèvres trouvent rapidement de meilleures plantes à déguster, elles sont finalement de véritables gourmets. Elles apprécient les fleurs aux couleurs vives, les herbes savoureuses, l’herbe vert clair. Elles délaissent les végétaux lignifiés, l’herbe sèche et parcourent volontiers les prairies pour trouver de meilleures plantes.

Noir et blanc nettement séparés
La race des chèvres à col noir était presque menacée de disparition dans les années 70. Aujourd’hui, cette race montagnarde typique compte environ 2 700 animaux dont 2 300 vivent en Haut-Valais. Les critères pour des animaux de race pure sont stricts, l’apparence est clairement définie: tête et pattes antérieures ainsi que la moitié avant du corps sont de couleur noir charbon. La partie arrière et les pattes postérieures sont blanches comme la neige. La ligne de séparation entre le noir et le blanc doit être nettement marquée. Les onglons antérieurs sont noirs, les onglons postérieurs blancs. Robe à poils longs et pendants, recouvrant largement toute la longueur du corps. Aucun poil noir ne doit se trouver parmi les poils blancs et vice versa. Un bassin fortement incliné vers le bas ainsi qu’un dos droit sont caractéristiques de la morphologie. Les femelles et les mâles portent des cornes. Le bouc mesure jusqu’à 85 cm au garrot et pèse jusqu’à 90 kg, la hauteur et le poids de la chèvre atteignent au maximum 75 cm et 60 kg.
Les chèvres donnent, selon leur âge, environ jusqu’à 2 litres de lait par jour. Cette race de chèvres appelée chèvres à col noir porte également d’autres noms: chèvres des glaciers, chèvres de selle, Halsene ou chèvres de Vispertal. Elle est l’une des plus vieilles races de chèvres domestiques du monde.

Promenade des chèvres à Zermatt
De fin juin au 9 août 2013
Traversée des chèvres de Zen Stecken à la Bahnhofplatz, à 9 heures env.
Les chèvres rentrent le soir vers 17 heures au village et regagnent leur « Gädi » (chèvrerie en dialecte zermattois) à Zen Stecken.

Prairies de délectation avec vue sur le Mont Cervin (en arrière-plan).

Responsable de la promenade des chèvres 2013: Kurt Schopp (65).

Les chèvres ont des pupilles rectangulaires.

Les onglons (illustration) font des chèvres à col noir d’excellentes grimpeuses.

«Peter le Chevrier» Dario Bumann tient dans ses bras un chevreau. Mais on voit à l’attitude de la petite chèvre: toujours quelque chose de nouveau en tête.

Idylle durant la pause dans la prairie située au-dessus du quartier «Spiss» à Zermatt. Les jeunes chevriers Aron Arnold (à gauche), Dario Bumann et Matthias Kuonen ensemble avec Kurt Tschop.

Zermatt Tourismus | Tel +41 27 966 81 00 | info@zermatt.ch