Langue: Français
Zermatt. No matter what
 
Vous êtes ici: _ Home _ Contact _ Presscorner _ Histoires de Zermatt

Rencontre de sonneurs de cor des Alpes à Zermatt: tradition et record du monde au Gornergrat

13.08.2013

Zermatt, Mont Cervin, Suisse et cor des Alpes sont quatre mots-clés qui suscitent autant d’enthousiasme auprès des visiteurs helvétiques que des touristes étrangers. Le samedi 17 août 2013, le Gornergrat sera le théâtre d’un record du monde inédit puisque plus de 550 sonneurs de cor des Alpes s’y sont donné rendez-vous pour former un ensemble sans commune mesure. Le cor des Alpes est un instrument fascinant, surtout au pied du Mont Cervin. Comme partout en Suisse, cette tradition est encore bien vivante à Zermatt.

Le cor des Alpes est l’instrument incontournable des «Älplerchilbis», ces fêtes en plein air où les coutumes et les traditions sont encore bien vivantes. Tout comme le «Schwyzerörgeli», l’accordéon schwyzois, et le «yodel», le cor des Alpes est l’un des éléments phares de la tradition et de la musique folklorique helvétique. Zermatt compte elle aussi des joueurs de cor des Alpes, réunis au sein de l’ensemble des amis du cor des Alpes zermattois, les «Zermatter Alphornfreunde». Créée en 1990, cette formation compte huit membres, dont une femme. Elle est présidée depuis 13 ans par Martin Biner (53 ans). Avec ses collègues musiciens, il assiste à tous les événements importants zermattois dès lors qu’il s’agit de leur donner une note de convivialité locale. Ainsi, les «Zermatter Alphornfreunde» participent chaque année au festival du folklore de Zermatt, se produisent lors de nombreuses fêtes et mariages, quand ils ne rendent pas visite à des groupes de touristes désireux de découvrir de plus près l’instrument unique qu’est le cor des Alpes.

Record du monde sur les pentes du Gornergrat
Il va de soi que les «Zermatter Alphornfreunde» seront au rendez-vous sur les pentes du Gornergrat le samedi 17 août, lorsque plus de 550 sonneurs de cor des Alpes se réuniront pour former un ensemble inédit et établir ainsi un record du monde. Ils interpréteront pour la première fois une pièce pour trois voix composée par Gilbert Kolly et portant un titre de circonstance, à savoir «Uf em Gornergrat» (sur le Gornergrat). Ils joueront ainsi en formation pendant deux minutes et demie. De même, cette rencontre sera l’occasion de mettre en scène le cor des Alpes le plus long du monde avec 47 m.

«Le cor des Alpes symbolise la fuite dans l’univers du calme», déclare Peter Baumann, président de la commission spécialisée dédiée au cor des Alpes au sein de l’Association fédérale des yodleurs. Selon ses estimations, la Suisse compte près de 5000 sonneurs de cor des Alpes, dont 2000 sont membres de l’Association fédérale des yodleurs. Cette «fuite loin du stress quotidien», comme l’appelle Baumann, conduit régulièrement des personnes absorbées depuis des années par leur vie professionnelle à partir à la découverte de l’univers du cor des Alpes. Mais les choses ont évolué: «Il y une dizaine d’années, c’étaient principalement des quinquagénaires qui commençaient l’étude du cor des Alpes. Aujourd’hui, on constate qu’il y a de plus en plus de jeunes à la recherche de cet équilibre», explique Baumann. Quant au Zermattois Martin Biner, il joue du cor des Alpes depuis 27 ans. Son instrument, c’est son père qui le lui a offert. Du haut de ses 86 ans, son père Emil Biner sera lui aussi présent sur les pentes du Gornergrat où il devrait être le doyen des participants à la tentative de record du monde.

Des sons originels fascinants
Ce sont ses sons aussi originels que mystérieux qui caractérisent le cor des Alpes. Sa sonorité unique (les spécialistes parlent de sons naturels), a un effet apaisant. Seuls les virtuoses sont capables d’interpréter des mélodies complexes qui n’ont pas été composées spécialement pour cet instrument. Le cor des Alpes comporte 16 tons fixes et seulement 3 demi-tons. Généralement, l’instrument long de trois mètres est en fa dièse.

Pour en jouer, il faut une certaine expérience, comme le confirme également le président des «Zermatter Alphornfreunde»: «En été, nous répétons deux fois par semaine, sachant que nous nous produisons huit à dix fois par mois pendant la période estivale. En hiver, nous jouons très peu en public, mais nous continuons de répéter deux fois par semaine», explique Martin Biner. D’un sourire narquois, il poursuit dans son dialecte zermattois: «Im Summer läufts vellig», soit: en été, il y a fort à faire.

Et ce samedi 17 août promet d’être animé. Quand on lui demande comment ce sera lorsque les quelque 550 sonneurs souffleront ensemble dans leur instrument, Martin Biner ne peut s’empêcher de rire: «On s’entend à peine jouer.» Et il sait de quoi il parle, puisqu’il a déjà participé au record du monde sur les pentes du Gornergrat en 2009. Les joueurs des plaines et vallées auront davantage de difficultés à souffler dans leur instrument à 3100 m d’altitude. En effet, en raison de la différence d’altitude, ils risquent de manquer de souffle. Et pour bien jouer du cor, il faut du souffle, beaucoup de souffle.
Une tradition helvétique depuis plus de 500 ans
Les origines du cor des Alpes sont encore très diffuses. On pense qu’il a déjà été utilisé il y a très longtemps dans les régions asiatiques. La première mention écrite à son sujet en Suisse remonte à l’an 1527. Ainsi, le cor des Alpes est une tradition helvétique depuis au moins 500 ans. Dans des temps reculés, il a certainement été utilisé comme outil de communication et de signalisation dans les Alpes. Il a cependant toujours été utilisé également comme instrument de musique pour accompagner les soirées après le dur labeur.

Pour voir et écouter des cors des Alpes

  • Durant les mois d’été, les lundis et mercredis de 18h à 19h, sur la place de l’école Schulhausplatz Walka, à Zermatt
  • Le samedi 17 août 2013, lors de la tentative de record du monde sur les pentes du Gornergrat. Début: 11h15. Date de remplacement éventuelle: dimanche 18 août, même heure
  • Samedi 17 août 2013, 16h30: concert commun des sonneurs de cor des Alpes sur les courts de tennis du terrain de sport Obere Matten

Martin Biner, Président des «Zermatter Alphornfreunde».

Des personnes dans le monde entier sont fascinées par les sons mystérieux des cor des Alpes.

Le cor des Alpes peut être démonté et transporté facilement dans un sac à dos.

Zermatt Tourismus | Tel +41 27 966 81 00 | info@zermatt.ch