Prix solaire 2010 pour Zermatt Bergbahnen AG

03/09/2010

Le Matterhorn glacier paradise (Petit Cervin) de Zermatt, avec sa plate-forme panoramique à 3'883 mètres d'altitude, est le site le plus ensoleillé de Suisse. Pourquoi donc se priver d'utiliser cette énergie, aussi abondante qu'écologique? Ainsi le restaurant solaire, ouvert sur le flanc sud du sommet par la société Zermatt Bergbahnen AG pour la saison d'hiver 2008/09, produitil la totalité du courant nécessaire à son chauffage et à sa ventilation grâce à une installation photovoltaïque intégrée dans sa façade. Son mode de construction optimisé permet de satisfaire aux exigences de la norme Minergie- P. Revêtant un caractère d'exemplarité pour l'ensemble de l'espace alpin, ce concept énergétique a été récompensé à Zurich par le Prix solaire 2010, couronnant les constructions innovantes. Pour Zermatt Bergbahnen AG cependant, ceci ne représente qu'un premier pas vers l'usage intelligent de l'énergie solaire dans l'exploitation de son infrastructure.

«Ceci nous confirme que nous sommes sur la bonne voie», a déclaré aujourd'hui Christen Baumann (CEO de Zermatt Bergbahnen AG) à l'occasion de la réception du Prix solaire 2010. Par ses projets précurseurs, Zermatt Bergbahnen AG poursuit la série d'exploits pionniers dont les débuts à Zermatt remontent à plus de deux siècles: dès 1767 en effet, le naturaliste genevois Horace Bénédict de Saussure (premier à avoir gravi le Petit Cervin) accomplit ici les premières expériences d'usage de l'énergie solaire. Rien d'étonnant, du reste: avec plus de 2'500 heures d'ensoleillement par an, le "Matterhorn glacier paradise" est l'authentique "solarium de la Suisse".

Efficacité énergétique en climat de haute montagne

Pour le développement de son infrastructure, Zermatt Bergbahnen AG mise sur trois "piliers". Le premier est l'efficacité énergétique, l'énergie investie devant générer le plus d'effet possible. Les deuxième et troisième "piliers" sont respectivement les énergies renouvelables et le recours à du courant "sans CO2" pour les bâtiments et le fonctionnement des installations. Le restaurant solaire du Petit Cervin fait ici oeuvre inaugurale. D'une part, ce nouvel édifice offre à ses hôtes une infrastructure aussi attrayante que "dernier cri": sa construction préfabriquée en bois abrite une boutique et un restaurant de 100 places à son rez-de-chaussée, ainsi qu'un local de 50 places et un hébergement pour 40 alpinistes à son étage supérieur. D'autre part, il établit des critères inédits en matière d'efficacité énergétique: à plus de 3'800 mètres d'altitude en effet, tout ouvrage architectural est soumis à des conditions climatiques extrêmes. Les vitesses des vents y atteignant 300 km/h et les températures descendant jusqu'à moins 30 degrés Celsius, et tout particulièrement aussi le risque de surchauffe dû à l'intense rayonnement solaire, ont placé les planificateurs et ingénieurs face à des défis majeurs.

Photovoltaïque et isolation thermique

La fabrication choisie et le concept énergétique satisfont aux hautes exigences de la norme Minergie-P. La totalité du courant consommé pour le chauffage et la ventilation provient de l'installation photovoltaïque intégrée dans la façade. La ventilation de cette dernière, par l'arrière, constitue une véritable innovation: elle empêche la surchauffe des panneaux solaires tout en permettant de préchauffer l'air extérieur pour le système de climatisation. Une isolation thermique de 52 centimètres et des fenêtres à triple vitrage assurent simultanément une perte d'énergie minime. Dans le but de contenir autant que possible "à domicile" tous les cycles de vie des matériaux, des solutions appropriées ont été également trouvées pour la gestion des maigres ressources en eau: le bâtiment possède sa propre station d'épuration avec réacteur à membrane, nettoyant les eaux usées issues de la cuisine et des WC et les recyclant, assainies, vers les chasses d'eau des toilettes.

Prochaine étape: vers le "Solar Peak"

Chaque année, le "Matterhorn glacier paradise" voit défiler plus d'un demi-million de personnes venant du monde entier. L'infrastructure actuelle n'est plus adaptée à une telle affluence de visiteurs, raison pour laquelle Zermatt Bergbahnen AG planifie d'autres étapes. «Le restaurant solaire est un premier pas dans la bonne direction, et nous poursuivons dans cette voie», explique Hans-Peter Julen, Président du Conseil d'administration, commentant les plans d'avenir de l'entreprise. «Par un aménagement scrupuleux et une architecture adaptée à l'environnement, nous voulons créer un lieu permettant aux visiteurs de jouir réellement de notre fantastique univers alpin. L'actuelle "atmosphère tunnel et technique" sur la station supérieure du "Matterhorn glacier paradise" ne convient aucunement à une telle exigence. Nous réfléchissons donc actuellement aux moyens par lesquels nous pourrions mieux aménager ce point de vue, où circulent déjà de telles foules de touristes.» Les connaissances tirées de l'édification du restaurant solaire profitent directement à la planification du reste de la construction, qui fonctionnera largement en autarcie. Les ébauches de projet doivent être tout d'abord concrétisées. Celles-ci seront soumises en premier lieu à la population de Zermatt, et ensuite seulement dévoilées publiquement. La société Zermatt Bergbahnen AG informera en temps utile sur les étapes suivantes de ce projet.