Beresina-Haus

Une étable quelconque se dresse sur les hauteurs du village de Zermatt, visible de tous. Cette bâtisse datant de 1811 est le fruit de circonstances historiques mondiales.

description

En amont du Triftbach, en face du restaurant Edelweiss, près du "Turuwang uf dem Pfad" se dresse une bâtisse de bois de plus de 200 ans, construite en 1811. L'étable rappelle Napoléon et la bataille de la Bérézina, située aujourd'hui sur la frontière avec le Bélarus, d'où son nom "Beresinahaus", la maison de la Bérézina..

Recrutement de soldats pour Napoléon Bonaparte

Alors que Napoléon Bonaparte prépare sa campagne de Russie, il recrute, pour son armée, des soldats de Suisse et du Valais. A l'époque (1803-1813), la Suisse n'est qu'un pays vassal de la France. Quelque 12'000 Suisses et Valaisans forment quatre régiments. Tout village valaisan est alors tenu de mettre à disposition, pour la campagne de Russie, au moins un soldat. Dans certaines bourgades, des volontaires s'engagent, souvent par nécessité.

A Zermatt, aucun volontaire ne répond à l'appel. Pour ne forcer aucun citoyen à s'engager dans l'expédition incertaine de Napoléon ou éviter d'en déterminer un au hasard, les habitants de Zermatt optent pour une autre méthode: si un soldat accepte de s'engager volontairement, il reçoit une étable avec pâturage sur le "Fad" de "Turuwang". De cette manière, les habitants de Zermatt de l'époque sont sûrs de trouver un volontaire, vu la détresse économique et la pauvreté, à qui remettre, à son retour, l'étable promise.

La bâtisse construite, le volontaire part en guerre. Mais il ne reviendra jamais de Russie et ne pourra jamais prendre possession des lieux. Vu que près de mille Suisses et Valaisans ont péri durant la bataille de la Bérézina, l'étable reste, dans le langage populaire, la "Beresinahaus".

Données concernant la campagne de Russie de Napoléon, en 1812

  • 600'000 hommes dans l'armée de Napoléon, 420'000 hommes dans celle du Tsar Alexandre Ier
  • 12'000 soldats suisses dans l'armée de Napoléon
  • L'hiver de Napoléon à Moscou: des milliers de soldats meurent de faim et des suites de maladie
  • Bataille lors de le retraite, au bord de la rivière Bérézina, du 26 au 28 novembre 1812
  • Les pontonniers construisent peu de ponts et se retrouvent dans les eaux glacées
  • Nombre d'entre eux meurent de froid ou se noient
  • Les Suisses affrontent l'armée qui traverse la rivière, à la fin, ils chargent uniquement à la baïonnette
  • Le 26 novembre, seuls 300 Suisses sont encore en vie, 1/3 d'entre eux sont blessés
  • Moins de 40'000 hommes de l'armée napoléonienne peuvent battre en retraite de Russe

Source:

Zermatt Inside, 01/2013, "Zermatt anno dazumal - das Beresina-Haus", de Dr Thomas Julen, un résumé.

Map

Indiquez ici votre adresse initiale

Trouver les meilleures offres

  • Réservation en 3 minutes seulement
  • Des évaluations véridiques
  • Réservation sûre à 100 %
Météo
Webcams
Plan des pistes
Activités du jour
réserver

Chambre / Appartement 1

Chambre / Appartement 2

Chambre / Appartement 3

Chambre / Appartement 4

Chambre / Appartement 5

+ Chambre / Appartement