Cervin: première ascension en 1865

Pendant de nombreuses années, le Cervin était considéré comme insurmontable. Pourtant, le 14 juillet 1865, le Britannique Edward Whymper, accompagné de trois guides de montagne et de trois Anglais, parvint à atteindre son sommet. Seules trois personnes survécurent à la descente.


De nombreux alpinistes avaient tenté de rejoindre la cime du Cervin, mais aucun d'entre eux n'y était parvenu, que ce soit du côté italien que du côté de Zermatt. Le 14 juillet 1865, la cordée d'Edward Whymper, comptant sept personnes, atteignit le sommet. Le groupe emprunta l'arête Hörnligrat, en passant par l'"épaule", puis évita plus haut la face nord, là où se trouvent aujourd'hui les cordes fixes. Edward Whymper fut le premier à rejoindre le sommet, suivi du guide de montagne Michel Croz (Chamonix), du révérend Charles Hudson, de Lord Francis Douglas, de Douglas Robert Hadow (tous Anglais) ainsi que des guides de montagne de Zermatt Peter Taugwalder père et fils. A la descente, les quatre premiers de cordée (Croz, Hadow, Hudson et Douglas) firent une chute mortelle en amont de l'"épaule", au-dessus de la face nord. Trois corps furent dégagés quelques jours plus tard du glacier du Cervin, la dépouille de Lord Francis Douglas n'a pas encore été retrouvée à ce jour.

La mort entraîne le développement touristique de Zermatt

A la suite du décès de Lord Francis Douglas, la Reine britannique de l'époque, Queen Victoria, souhaita promulguer une interdiction. Elle déclara qu'elle ne voulait plus que le sang noble anglais fût gaspillé sur le Cervin. Ses exigences suscitèrent la curiosité et attirèrent les alpinistes anglais en masse. Les voyageurs et alpinistes britanniques se rendaient en groupe à Zermatt pour voir et gravir eux aussi le Cervin. Ainsi naissait le développement touristique de Zermatt. Et les touristes anglais témoignent leur fidélité à Zermatt depuis des générations.